Editorial

j-b-p-1.jpg

FAMILLES et ÉCOLE : alliées ou concurrentes ?

Idéalement l'école et la famille sont concurrentes .... mais au sens étymologique du terme ; c'est à dire qu'elles sont appelées à courir ensemble, dans la même direction, sur les mêmes plates-bandes. Toutes les deux constituent de façon complémentaire la "famille de la transmission" : transmission de la vie, d'un patrimoine génétique, certes, mais aussi transmission du savoir, du savoir-faire, du savoir-être, transmission du sens de la relation aux autres au sein de la vie sociale et, pour des chrétiens, transmission de la Foi. Plus précisément, le rôle particulier de la famille, au sein de cette "concurrence", est d'accompagner l'enfant, de l'éduquer, c'est à dire de le faire sortir  de lui- même pour l'ouvrir à la vie et au monde qui l'entoure. La famille est la première communauté éducative d'un enfant, et la plus importante ; l'école est un de ces lieux où l'enfant s'extériorise, agrandit son cercle d'expérience, se confronte à l'autre, construit sa culture et sa pensée, apprend à dépasser positivement les obstacles qui se présentent, se forge une personnalité, chemine vers l'autonomie. La famille est là pour accompagner la vie scolaire de son enfant, l'encourager dans ce travail de croissance, le stimuler et le guider dans sa rencontre de l'autre, l'aider dans son effort de synthèse. Cela présuppose nécessairement une grande volonté de complicité entre l'école et la famille, une écoute réciproque, une confiance solide.


Jean BIASIORI-POULANGES

Directeur Diocésain

Enseignement Catholique de Dordogne.